MONTHEY/ Tilleuls

Client
 
 
Year
2016 
 
Where
Monthey 
 
Dimensions
 
 
Team

Ewout Gysel de Diplodomus
Florian Hauswirth

 
img_3460 img_3461 img_3462 img_3463

Dans son état existant, le caractère et l’exploitation du complexe du home Les Tilleuls sont compromis par le corps de liaison nord-est – son accessibilité étreignante, ses fonctions mêlées, ses chambres inadaptées, son attitude méprisante envers le parc. L’option de la démolition complète de cette aile est donc retenue.

Les nouvelles chambres, y compris celles de la liaison démolie, sont placées dans un nouveau bâtiment, s’adossant à la tête nord-est du bâtiment 3000. Implantée à l’angle est de la parcelle, l’extension complète la volumétrie du quartier d’immeubles situé entre l’Avenue de l’Industrie et le parc Cinquantoux et remanie l’accès à ce dernier. Le parc situé au sud-ouest du home est ainsi préservé dans son potentiel. Les 4 étages reçoivent chacun 10 chambres, formant ainsi, avec les 9 chambres existantes par niveau, une unité de soin d’une taille optimale. La division d’une unité en deux étages dans le bâtiment existant est ainsi annulée. Le rez, quant à lui, accueille les 8 chambres transférées du corps de liaison, formant une unité de 15 chambres en tout. Les locaux de service au centre du bâtiment 3000 sont rendus superflus, étant compensés par les services de l’extension. La suppression du joint de clavage au centre du bâtiment 3000 incite à dégommer les locaux de service étroits à cet endroit, til_vue-def_fr300-satureétant compensés par les services de l’agrandissement et pouvant accueillir la salle à manger d’unité à la place. Le bureau des soins occupe une position charnière entre le bâtiment existant et la nouvelle construction, ainsi optimalisant pour le personnel la supervision de l’étage et les distances à parcourir. Les nouveaux services sont organisés dans un noyau central, combiné avec l’escalier et le grand ascenseur – le petit ascenseur étant déjà présent dans la construction existante. Le couloir central est agrémenté par diverses variations de largeur et par un éclairage naturel varié, provenant entre autre du séjour d’unité. Aux extrémités du couloir, une loggia propose un espace extérieur sûr à proximité des nouvelles chambres sans balcon ; de plus, elle tamise la lumière entrant au bout des couloirs, pouvant autrement être éblouissante pour les résidents malvoyants. Les chambres sont organisées de part et d’autre du couloir, offrant une vue sur l’une ou l’autre moitié du Chablais, évitant une exposition plein sud afin de limiter le risque de surchauffe en été.